Les crevettes ne sont pas roses (2009)

En 2009, une comédienne, Valérie Lons, et une danseuse, Sophie Barros, se rencontrent autour d’un projet «Les crevettes ne sont pas roses ». La volonté initiale était de sortir du cadre traditionnel de la scène et d’amener des petites formes artistiques dans des lieux publics et variés.
La proximité du public, un espace mobile, généralement dépourvu de frontalité, définissent les présentations des crevettes comme des performances artistiques, des recherches publiques comportant une part d’improvisation plus ou moins grande selon les thèmes abordés.
En effet, chaque évènement aura une thématique différente, choisie par les artistes ou par les responsables du lieu d’accueil.
L’expérience se déroule sur une durée pouvant varier entre 20 et 35 minutes, et s’appuie sur un support musical étroitement lié au thème, recherché dans tous genres confondus. Plusieurs langages sont utilisés : le théâtre et la danse s’unissent dans une forme expressive et corporelle.
L’esthétique se veut intimiste et sobre de façon à pouvoir s’adapter à n’importe quel lieu (intérieur ou extérieur). Peu de décor et de lumière, juste quelques accessoires pour soutenir le propos et une mise en scène dépouillée donnent sa clarté à l’histoire. Ces temps d’improvisations donnent lieu à :

*le 11 novembre2009 : « l’attente »
*le 23 décembre 2009 : « le noir »
*le 24 février 2010 : « le chat »
*le 07 avril 2010 : « le jardin secret »
*le 10 septembre 2010 : « les énergies renouvelables »
*le 23 octobre2010 : « le chat »
*le 10 novembre 2010 : « le chocolat » 

« Le Chat » 

 

Valérie Lons

 

   Sophie Barros

« Le Chocolat »